Sciència.cat DB

Benvinguts a Sciència.cat DB, la base de dades de la ciència i la tècnica en català a l'Edat Mitjana i el Renaixement.

Què és Sciència.cat DB | Catàleg d'obres | Sigles | Com citar
Id Sciència.cat DB 

Obres | Manuscrits | Impresos | Documents | Persones | Bibliografia | Vocabulari

Sciència.cat DB bib18489 (21 / octubre / 2019)

Darrera modificació: 2014-07-19

Goujaud, Émilie, "Les livres en usage à Perpignan au XIV-XV d'après les sources notariales: entre pluralité littéraire et linguistique", Domitia, 11 [=Études et travaux sur le Roussillon du Moyen Âge à nos jours] (2010), 5-24.

Resum
L'histoire des bibliothèques est un élément important pour reconstituer le niveau culturel d'une époque. Les informations fournies dans ce domaine par les inventaires sont essentielles. Bien que majoritairement peu explicites, notamment pour l'identification du livre, les inventaires sont précieux et variés, certains donnant une liste détaillée des livres présents dans la bibliothèque d'un particulier ou d'une collectivité. D'autres actes, testaments, legs, contrats de vente, fournissent aussi des informations sur les livres présents dans les maisons perpignanaises à la fin du Moyen Âge. L'histoire de la littérature catalane médiévale a fait l'objet de nombreux travaux, mais les publications concernant les lectures en Catalogne restent faibles, si bien que la meilleure approche pour la ville de Perpignan reste encore de nos jours l'ouvrage de Pierre Vidal dont la parution remonte à la fin du XIXe siècle. À l'image de la Sicile médiévale d'Henri Bresc ou du royaume de Majorque de J. N. Hillgarth, une enquête sur les livres dans la société perpignanaise aux XIVe et XVe siècles conduite à partir des actes notariaux est possible. Les livres se répartissant entre les bibliothèques personnelles (de clercs, de lettrés, de chevalier, bourgeois ou marchands) et les bibliothèques institutionnelles (abbayes, églises, cathédrales ou universités) sont le reflet de la culture savante mais aussi de la diffusion d'une littérature en langue vernaculaire. L'apparition des universités à la fin du XIIIe siècle et la multiplication des ateliers de copistes laïcs favorisent la diffusion du livre chez les particuliers. Notre volonté est d'établir un aperçu général des lectures des Perpignanais durant les XIVe et XVe siècles par une typologie des livres en usage, résultat d'une première année de recherche en master P. Les livres rédigés en latin, concernent la culture savante, scolastique, ceux en langue vernaculaire traitent de littérature religieuse et de culture laïque, voire populaire. Nous allons présenter tout d'abord les livres appartenant à la tradition des études, à la culture universitaire, puis les ouvrages religieux et de dévotion privée et pour finir les ouvrages profanes, témoins de la diffusion de la littérature chez les laïcs.
Matèries
Catàlegs i inventaris
Documentació
Història del llibre
Lectura i escriptura
Biblioteques
Notes
Resum dels resultats d'una recerca important, Goujaud (2009), Les livres et leurs possesseurs ..., atès que el tema no havia estat estudiat a Catalunya Nord des dels temps de Pere Vidal (1848-1929). Tanmateix, l'autora no coneix prou bé el català i les transcripcions documentals se'n ressenten. Tradueix al francès els noms i els cognoms catalans dels individus dels segles XIV i XV, una pràctica que és contrària a la veritat històrica. Mancances bibliogràfiques sobre llibre i lectura als Països Catalans, que la fan arribar a conclusions equivocades en l'estat de la qüestió i que priven aquest treball de la perspectiva comparada que li correspon.
URL
http:/​/​crhism.wordpress.com/​domitia-la-revue/​n%C2%B ...